Toulouse: une nouvelle école de journalisme en SCIC

Toulouse: une nouvelle école de journalisme en SCIC

Et un , et deux et trois ! Après l’indépendante EJT à Toulouse et l’ ISCPA à Blagnac (groupe IGS ), l’agglomération toulousaine va bientôt compter une troisième école de journalisme . L’originalité de ce projet, porté par Guillaume Truilhé, est son mode de gouvernance puisqu’il a décidé de créer une Société Coopérative d’Intérêt Collectif ( SCIC ) pour lancer mi-septembre, un nouveau centre de formation dédié au journalisme.

 

Ancien diplômé de l’EJC qui a été contrainte de déposer le bilan au printemps dernier,  Guillaume Truilhé ne s’est pas résolu à laisser au bord du chemin certains étudiants de ce centre de formation qui avait vu le jour à Blagnac dans la banlieue toulousaine. Fort de ses convictions, il a ainsi décidé de reprendre cette école mais de la transformer dans un nouveau centre de formation au journalisme, nommé l’Institut Supérieur de Journalisme. Situé au 8 rue Théron de Montaugé sur 360 m2 à deux pas du métro Balma-Grammont , l’ISJ a par ailleurs l’avantage d’être pourvu d’un parking pour les formateurs et étudiants si besoin.

 

Pour l’accompagner dans ce challenge malgré la concurrence existante, l’ancien gérant de Toulouse Infos a su séduire Le Journal Toulousain sous statut de SCOP et le Cours Rousselot-Voltaire  (CRV) notamment. Deux entités qui devraient permettre non seulement d’assoir  la gestion et de créer un pont naturel avec un média partageant la même philosophie de l’Économie Sociale et Solidaire.

 

Fondée sur un plan d’affaires à 5 ans, les sociétaires de la SCIC tablent sur un équilibre à 3 ans sur la base de droits de scolarité fixés à 3.500€ l’année. A comparer avec les 6.900 € de l’ISCPA et les 4.250 € de l’EJT, seule école reconnue à Toulouse pour l’instant  par les partenaires sociaux du journalisme . Côté pédagogie, le cursus est sur 3 ans à partir de la L 3 avec 2 ans de préparation en plus pour les bacheliers sur la base de 20 semaines de cours et 3 mois de stage. Une première classe de 20 élèves devrait faire sa rentrée le 14 septembre encadrée par une dizaine de formateurs issus pour la majorité d’entre eux du monde journalistique. Tous les matins une conférence de rédaction lancera la journée de travail afin de professionnaliser au maximum les étudiants selon Guillaume Truilhé. Dans le même esprit et afin d’éviter l’absentéisme de certains étudiants en journalisme, le vendredi sera une journée consacrée aux piges extérieures pour les plus aguerris tandis que les autres poursuivront  leurs gammes au sein de l’ISJ. Autres vertus pédagogiques annoncées , le bilinguisme visé en anglais et le retour aux valeurs de l’écriture avec des cours d’orthographe ! Enfin dans l’esprit d’un incubateur, l’ISJ souhaite accompagner ses étudiants de fin d’études vers la création d’activités média pour ceux qui auraient des velléités à créer leur propres supports, compte tenu d’un marché de l’emploi contraint aujourd’hui.

 

Pour plus de renseignements : Tél : 06 63 29 24 95.

 

 

Franck Demay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

17 − six =