Pourquoi est-ce important de savoir dire “non” !

Par / Il y a 2 années / Santé, Société / Pas de commentaires

L’ouverture, la positivité, la capacité de toujours dire “oui” à de nouveaux défis et s’engager dans de nouvelles expériences, sont la plupart du temps assimilés à une belle qualité personnelle, façonnée par une grande capacité d’adaptabilité, voire entrepreneuriale, elles-mêmes considérées comme les matrices du succès. Mais, est-ce vraiment la meilleure façon d’appréhender la vie ? Parfois, nous disons «oui» alors qu’au fond de nous une autre voix nous souffle de dire «non».

Relever des défis, oui, mais pas à n’importe quel prix

Au lieu d’en retirer un certain bien-être, ces conduites nous poussent dans nos retranchements et s’avèrent moyennement satisfaisantes quant au bénéfice que nous en retirons. Ne serions-nous pas devenus les otages d’un système social des plus exigeants auquel nous nous sentons obligés de répondre à cette pression pour maximiser nos chances sans nous rendre forcément compte qu’il nous met en marge de nous-même, de ce que nous aimons, de ce que nous ferions dans un autre contexte. Qu’il s’agisse de notre carrière professionnelle, de notre famille ou d’une contrainte horaire un peu folle, source de stress, de rythme éprouvant pour notre équilibre, y compris sur le plan psychique, nous vivons à une époque où il est de bon ton de repousser toujours plus loin nos limites physiques et mentales. Nous faisons toujours plus, encore plus, toujours plus. Relever un défi est certainement bénéfique, car après tout l’aspect d’une vie plus linéaire et routinière peut être jugée ennuyeuse, mais faut-il pour autant trop exiger de nous-même. Lorsque nous sommes trop accaparés, lorsque nous perdons le sommeil du fait de ce surcroît d’occupations, quand nos propres loisirs et passions en pâtissent et enfin lorsqu’on en oublie même la fois où l’on a pu réellement se consacrer du temps, nous ne sommes pas en bonne santé. La santé c’est non seulement s’inquiéter de son alimentation mais aussi du temps pour soi qui doit faire partie intégrante de notre mode de vie car les deux associés deviennent une force mentale.

L’importance de savoir dire “non”

Bien que le mot “oui” soit associé à la positivité et à la capacité à rebondir, il n’est pas toujours notre meilleure option. Parfois, en disant “oui” on peut inhiber notre propre productivité et notre développement personnel . Dire “oui” à tout ce signifie que nous nous conformons à un moule et recherchons souvent l’adhésion des autres, au lieu de considérer nos propres désirs et besoins. En nous donnant la permission de dire “non”, nous priorisons notre propre santé, nos désirs et besoins au lieu de favoriser ceux des autres. Le “Non” n’est pas une projection de la négativité,  il est une projection de force et d’autonomie.

Certains pourraient y voir une approche égoïste. Et peut-être l’est-elle, d’une certaine manière, mais il est désormais admis que pour mieux donner aux autres il faut avant tout commencer par soi-même.  Une vie heureuse et équilibrée, n’a rien d’égoïste puisque ce bien-être décuple nos possibles. S’oublier pour mieux satisfaire les autres ne contribue pas à mieux répondre aux exigences de la vie. Ce serait même le contraire car à force d’aller à contre sens de nous-même, nous gommons ce qui fait notre richesse et notre unicité.

 

Articles similaires

Écrire un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués par:*