Sabooj pas mal à Paris

Par / Il y a 3 années / Economie / Pas de commentaires

Sabooj … le jeu de mot est à lui seul évocateur de l’état d’esprit qui caractérise cette agence de communication, d’apparence semblable aux autres agences, mais dont la démarche se distingue nettement de ses consœurs parisiennes.

 

En effet, outre le dynamisme évident de sa dirigeante, Marie-Hélène Delaux, sans oublier la qualité et la diversité des prestations offertes, Sabooj est une entreprise adaptée, autrement dit une agence dont les collaborateurs sont au minimum pour 80% d’entre eux, des travailleurs en situation de handicap (ici une majorité de sourds). A Sabooj, il y a 7 salariés et Marie-Hélène Delaux ne compte se limiter à cet effectif.

 

Des droits et des devoirs
« Pour  une entreprise adaptée comme la mienne cela signifie que la majorité de mes clients sont des grosses entreprises cherchant à trouver des prestations pour augmenter leur chiffre d’affaires auprès du secteur protégé et adapté. De plus, l’Etat m’octroie des aides aux postes. »…« Mon obligation en tant qu’employeur d’entreprise adaptée est d’employer  80 % de personne en CDD ou en CDI. Il s’agit de recrutement sur la durée, ce n’est pas de la prestation. L’autre obligation vient de l’Etat puisque, en agréant mon entreprise adaptée, il me donne un avantage commercial. »

 

Etre acteur de l’Economie sociale et solidaire

Mais une telle entreprise permet également d’être acteur de l’économie sociale et solidaire, de développer des partenariats durables et de travailler avec des professionnels ayant des impératifs identiques à ceux de toute autre entreprise, qu’il s’agisse de concurrence, de prix, de qualité et de délais.  La seule différence réside dans la concision et la précision de l’information, véritable clé de voûte de la relation avec des salariés communiquant différemment. Deux qualités mises au service d’une plus grande créativité. Marie-Hélène Delaux voit également dans ces échanges professionnels un autre avantage majeur, celui de son propre apprentissage « Je suis beaucoup plus patiente, bien  plus à l’écoute des autres aujourd’hui ». Sabooj  a, assurément, fait « bouger » l’univers de la com’, en bousculant les préjugés et en les faisant évoluer. Elle apporte également la preuve que les sourds ou les malentendants sont des communicants nés et que pareille initiative peut être synonyme de belle aventure humaine communicative. En effet, Sabooj a su convaincre près de 650 clients, parmi lesquels nombre de grands comptes, dont le Crédit Agricole, EDF, la SNCF ou L’Oréal.

 

L’humain, priorité de l’entreprise
Quelques mots échangés avec Marie-Hélène Delaux suffisent à mesurer la détermination et la foi qui l’animent, mais aussi à quel point le professionnalisme et l’humain occupent une place prépondérante  dans son entreprise. Elle évoque avec passion son riche parcours professionnel et l’évolution de ce projet qui lui a permis de prendre la mesure de cette bienveillance nécessaire dans nos actes de vie et dont elle a fait un mode de fonctionnement ancré dans ses valeurs depuis bien longtemps. A l’évidence elle puise dans cet entreprenariat une plénitude venue ponctuer une vingtaine d’années passées dans la communication, à la tête de postes stratégiques, notamment dans l’univers bancaire. Un cheminement nécessaire éclairé par d’autres indicateurs professionnels et familiaux, lesquels ont montré la voie. Et puis un déclic, une révélation en écho à cette petite voix intérieure, que certains appellent l’intuition, et tout s’est décidé en à peine 48h.
Voir les choses autrement, telle est la quête fondamentale poursuivie par Marie-Hélène Delaux au sein de cette entreprise adaptée, car elle lui donne tout son sens. Donner du sens c’est, entre autres, apprendre à comprendre des univers multiples et divers, à l’écart de toute idée préconçue, souvent fossile. Seule l’idée importe. « Rien n’arrête une idée dont le temps est venu » disait Victor Hugo.

Articles similaires

Écrire un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués par:*