Redessiner son avenir….

Avant la naissance de son fils, Katarina était une femme d’affaires prospère à Bratislava. Après trois années passées à la maison pour élever son enfant, elle eut envie de se remettre au travail, mais comme beaucoup de femmes dans sa situation, ce ne fut guère facile. Grâce à une formation, co-financée par le Fonds social européen (FSE), elle a pu trouver un nouvel emploi et l’adapter à sa vie active.

Le cours de formation qu’elle a suivi est spécialement destiné aux femmes qui reviennent sur le marché du travail après une interruption souvent liée à la prolongation du congé postpartum. Elle les aide à aiguiser leurs compétences, retrouver confiance en soi et trouver de nouvelles façons d’exprimer leurs talents et leur ambition.

Un nouveau départ

En regardant en arrière, avant de commencer le cours de formation, elle se souvient:  “J’avais pratiquement perdu le contact avec le monde extérieur. Je devais réintégrer la vie active. Et j’avais besoin d’un nouveau défi. “
Katarina a toujours voulu que son travail ait un lien avec l’artistique, après avoir étudié à l’école des beaux-arts. Elle explique:  “Je savais que je voulais faire quelque chose en rapport avec les arts. Le programme de formation m’a aidée à trouver des personnes ayant des intérêts similaires “.
Durant cette période, Katarina a rencontré le propriétaire d’un petit atelier de céramique dans la banlieue de Bratislava. Désormais, elle enseigne aux étudiants l’art du modelage et dirige l’atelier lorsque le propriétaire est à l’étranger. Elle crée même ses propres sculptures, qu’elle vend dans une galerie locale.

KatariaPour que ça marche

Elle est ravie de faire quelque chose qui la passionne et dit qu’elle a trouvé un bon équilibre dans sa vie de cette manière. “Certains jours, je donne des leçons, mais les autres jours je ne travaille que pour moi. Ensuite, je rentre pour aller chercher mon fils dans l’après-midi “.
Elle a tout à fait conscience que le cours de formation a joué un rôle important dans son développement personnel et son équilibre. Non seulement il a fait office de tremplin pour l’aider à trouver une nouvelle voie, mais ce parcours lui aussi redonné confiance, ce dont elle avait besoin pour relancer sa carrière et poursuivre son rêve. “Le programme du FSE m’a aidée à rafraîchir mes compétences en matière de gestion et de marketing, et m’a permis de me développer en tant qu’artiste. Il était exactement le genre de coup de pouce dont j’avais besoin “.
Pour plus d’informations
Les voies du travail

Articles similaires

Écrire un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués par:*