Recul du chômage ?

Par / Il y a 1 année / édito / Pas de commentaires

Alors que la côte du Président de la République n’a jamais été aussi basse, paradoxalement la fameuse courbe du chômage s’est infléchie fin septembre de près de 2%, soit une baisse de 66.300 inscrits en catégorie A, selon pôle emploi .  Une légère éclaircie en somme dans le  ciel  très sombre de l’Elysée qui s’interroge sur l’avenir politique de son Président.

S’il convient de se réjouir de ce recul des sans-emplois qui permet au gouvernement de se féliciter  de cette évolution positive, il faut relativiser ces données dans la mesure où le nombre des personnes inscrites en activité réduite, soit les catégories B et C continue à progresser ! C’est dire si la bataille contre le chômage est loin d’être gagnée et dénote un marché du travail très détérioré.

Derrière cette baisse de septembre, il faut plutôt y voir l’effet du recours intensif aux emplois aidés voulu notamment par le Ministère du travail et une forte politique incitative de pôle emploi pour faire entrer des chômeurs en formation sans garantie forcément de débouchés concrets.

Enfin parmi les demandeurs d’emplois, les seniors sont toujours en grande difficulté puisque leur nombre continue de progresser avec une hausse de +2,4% au cours des douze derniers mois. De quoi les décourager à continuer à chercher du travail quasi inexistant pour eux.

Enfin, si la courbe du chômage continue à faire du yoyo depuis des mois, la politique qui consiste à radier les demandeurs d’emploi qui n’ont pas actualisé leur situation n’y est sans doute pas étrangère.

Mais au-delà de ce traitement statistique du chômage sur fond de campagne électorale, n’oublions jamais que derrière les chiffres se cachent des vies de femmes et d’hommes brisés d’abord  par une insuffisance de revenus auquel s’ajoute un manque cruel de dignité !

Franck Demay

Articles similaires

Écrire un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués par:*