Rassembler les cultures pour tisser des liens durables

Par / Il y a 2 années / Monde / Pas de commentaires

Les villes de Chaves dans le nord du Portugal et de Verín en Galice, en Espagne, sont si proches l’une de l’autre que, même si elles sont situées dans deux pays différents, elles n’en forment pas moins une conurbation. Ce projet a tiré profit des relations solides que les deux villes entretiennent pour les rapprocher davantage et les regrouper au sein d’une «Eurocité» qui sera à même de proposer à ses habitants toutes sortes d’avantages sociaux, culturels et économiques.

L’Eurocité Chaves-Verín entend devenir un modèle de ville transfrontalière innovante et tournée vers la coopération, à même de fournir à ses habitants des services communs efficaces au travers d’une politique d’aménagement du territoire commune, d’une gestion collaborative des services urbains et d’une suppression des éventuels obstacles. C’est la seule voie possible vers une véritable mobilité.” nous confie Pablo Rivera, secrétariat technique conjoint, Eurocité de Chaves-Verín

Le projet Eurocité s’est employé à identifier des moyens de promotion des initiatives et services communs dans les domaines de la culture, du tourisme, du commerce, de l’éducation, de la recherche et de la politique sociale. L’objectif est d’encourager une plus grande coopération territoriale et de renforcer la cohésion sociale entre les deux communautés, tout en améliorant la qualité de vie des habitants.

Pour veiller à la robustesse du concept Eurocité, les deux villes ont rédigé un programme stratégique assorti d’objectifs à long terme. Elles entendaient ainsi mettre en place une approche ascendante axée sur la prise en compte des opinions des habitants, des entreprises et des pouvoirs locaux.

Au service des citoyens de part et d’autre de la frontière

Soucieux de remporter l’adhésion des citoyens au projet, ses responsables ont créé la «carte eurocitoyens» grâce à laquelle les habitants des deux villes peuvent accéder à des installations et à des services municipaux partagés dans des domaines aussi variés que les sports, les loisirs, la musique et la culture. Avec plus de 7 000 abonnés, cette carte est un franc succès. La publication d’un bulletin d’information mensuel contribue également à forger un sentiment d’appartenance à une seule et même communauté.

Les responsables du projet, qui tenaient particulièrement à la participation des jeunes, leur ont permis d’utiliser les bureaux de l’ancienne douane pour y tenir leurs rencontres et répétitions musicales. En outre, de nombreuses initiatives conjointes ont été organisées à l’intention des enfants, notamment des stages sportifs pendant l’été, la semaine de la sécurité routière et un cortège de carnaval.

Encourager l’économie du partage

Les initiatives visant à dynamiser l’économie locale prévoient des mesures destinées à élever cette conurbation au rang de destination touristique transfrontalière. Pour ce faire, les partenaires ont créé un logo intitulé «Eurocité de l’eau» qui est une évocation des nombreuses sources thermales jaillissant des deux côtés de la frontière et de la présence de la Támega, la rivière qui traverse les deux villes.

Une collaboration a aussi été menée avec les associations locales de commerçants pour attirer les amateurs de shopping à Chaves et Verín. Le répertoire des services et des activités commerciales de la région peut désormais être consulté en ligne. Enfin, l’organisation de formations et de rencontres entre des jeunes et des chefs d’entreprises prospères rend compte des efforts mis en œuvre pour encourager l’entrepreneuriat.

Investissement total et financement de l’UE

Le projet «Eurocity of Chaves-Verín» a fait l’objet d’un investissement total de 1 333 578 EUR. La contribution du Fonds européen de développement régional s’élève à 1 000 184 EUR au titre du programme opérationnel de coopération transfrontalière «Espagne-Portugal» pour la période de programmation 2007-2013.

 

Source : Commission européenne

Articles similaires

Écrire un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués par:*