Quelle Union ?

Par / Il y a 2 années / édito / Pas de commentaires

Face aux délinquants entrés en rébellion pour prétendre au statut de martyre pour la cause de Daech, l’Europe n’est plus en sécurité comme en témoigne les attentats terroristes à répétition. Hier Bruxelles, avant-hier Paris, demain où ? Tous les continents sont concernés.

Après cette nouvelle tragédie contre des innocents, les responsables politiques du mille-feuille à 28 seraient bien inspirés de réaliser l’Union sacrée. Celle-ci attendue depuis longtemps par les citoyens anonymes suppose l’amélioration urgente de la coopération entre les États de l’UE sur les questions de sécurité. Certes il s’agit de sujets complexes (renseignements, PNR, législation sur les trafics d’armes, contrôles aux frontières … mais les tergiversations ont assez duré. Il en va de la crédibilité de l’Europe sans tomber dans les réponses illusoires ou démagogiques…face à l’urgence sécuritaire.

Au-delà de cette dernière, il y a également urgence à sortir des égoïsmes nationaux pour qu’enfin l’Europe se fasse. Chaque État devrait s’interroger sur ses propres défaillances nationales face aux questions liées à l’immigration et aux conditions d’existence de ceux qui ont fui leur terre natale. Si la radicalisation religieuse gangrène des fratries meurtrières sous prétexte de Djihad, c’est que tout un chacun, de la famille à l’école en passant par l’entreprise a lâché prise en termes d’implication et de responsabilité. Quant au politique, il a aussi sa part d’incohérence en menant une politique étrangère à géométrie variable selon ses intérêts géopolitiques ou selon ses carnets de commandes à favoriser…

C’est donc un immense chantier à mener contre la barbarie tant en interne qu’en externe face à une minorité mais une minorité agissante, elle, et dangereuse !

La menace terroriste est bel et bien une réalité.  L’Union sacrée européenne n’est pour l’instant qu’un vœu pieu. A chacun d’entre nous, là où il le peut et à son échelle, d’expliquer pour mieux comprendre et lutter contre la haine multiforme. Un combat fraternel quotidien contre la fatalité.

 

Franck Demay

Articles similaires

Écrire un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués par:*