Le Fairphone : un smartphone avec des valeurs sociales !

Achetez un Fairphone, rejoignez un mouvement ! Tel pourrait être le slogan de ce nouveau portable ….

Le moins que l’on puisse dire c’est que l’industrie des smartphones a fait couler beaucoup d’encre pour sa nature contraire à l’éthique et non durable. Il y a quelques mois l’émission “Cash Investigation” présentée par Elise Lucet, pointait du doigt les pratiques peu louables entourant le travail des enfants, les dangers et les abus liés à l’industrie de la téléphonie. Elle évoquait également les composants minéraux utilisés pour les téléphones, lesquels sont souvent extraits des mines sources de conflits et de morts liés aux conditions de travail dans ces mines qui appartiennent à des opérateurs peu recommandables.

Alors, entendre parler d’un portable qui défend d’autres vertus, interpelle forcément. En effet, le Fairphone n’est pas un smartphone comme les autres, il est plus éthique. Aussi, en quoi se différencie–t-il de ses concurrents ?

Si vous bousillez des vis avec votre tournevis, vous êtes fichu ” affirme Bas van Abel (le concepteur du Fairphone)
En réalité l’idée a germé dans son esprit en essayant d’ouvrir la Nintendo DS de son fils, et Bas van Abel a découvert combien il était difficile de savoir comment et par qui beaucoup de nos produits sont fabriqués. Dans la vidéo ci-dessous, il raconte l’histoire sur la façon dont ce processus l’a inspiré et embarqué dans une aventure pour créer le premier téléphone équitable.
Bien sûr, il était tout à fait conscient de la tâche monumentale qui l’attendait, tant au niveau des fournisseurs que des entreprises concernées. La seule solution pour fabriquer un téléphone véritablement équitable était de produire un portable en étudiant chaque phase de sa conception tout en le faisant évoluer en mettant la pression à la chaîne d’approvisionnement.

 

Le fairphone possède une identité distincte
L’entreprise fabrique un téléphone qui place les valeurs sociales au premier rang. Ce téléphone, d’un nouveau concept, vise à améliorer la chaîne de valeur de l’électronique, pas à pas.
Concernant l’exploitation minière, “Il s’agit de fournir des solutions de rechange, des alternatives, pour les mineurs dans les régions touchées par le conflit
Nous voulons intégrer des matériaux dans notre chaîne d’approvisionnement qui soutiennent les économies locales, et non des milices armées. Nous commençons avec des minéraux issus de zones sans conflit de la République Démocratique du Congo afin de stimuler des solutions alternatives.”

 

Rôle de l’exploitation des minéraux par rapport aux zones de conflit dans la production de l’électronique
Chaque smartphone contient environ 40 minéraux différents, y compris le tantale, le tungstène, le cuivre, le fer, le nickel, l’aluminium, l’étain, l’argent, le chrome, l’or et le palladium.
Chacun d’eux joue un rôle différent qui est essentiel à la fonctionnalité du téléphone. Par exemple, le tungstène est utilisé dans le mécanisme de vibration et le tantale est souvent utilisé pour fabriquer les condensateurs plus petits.
Tous ces minéraux et ces métaux participent de la chaîne d’approvisionnement du secteur minier – une industrie difficile en termes de durabilité. Qu’il s’agisse de pollution, de conditions de travail extrêmement dangereuses ou encore du travail des enfants, un certain nombre de pratiques liées au secteur minier nécessitent urgemment d’être améliorées. Au cours des dernières années, en partie en raison de la Loi Dodd Frank aux États-Unis, les minéraux sources de conflits ont pris une place centrale dans la quête d’améliorer la reddition de comptes dans le secteur minier. Les minéraux sources de conflits financent des groupes rebelles, contribuent à l’instabilité politique et économique, tout en faisant fi des droits, de la sécurité des travailleurs et de leur capacité à gagner des salaires équitables.

 

Adoptée en 2010, la loi Dodd Frank aborde la question du tantale, de l’étain, du tungstène et de l’or (3T et G) provenant de la République démocratique du Congo (RDC), et autour de zones à haut risque. Avec le fairphone, nous voulons mettre l’accent sur l’approvisionnement des minéraux exempt de conflits, c’est pourquoi nous nous rendons directement sur la zone de conflit: la RDC. Bien que des minéraux exempts de formes de conflits soient certainement disponibles dans d’autres pays, notre objectif est de travailler directement là où nous pouvons contribuer à des alternatives aux pratiques minières actuelles, l’autonomisation des travailleurs et l’amélioration des moyens de subsistance de la population locale. Nous voulons devenir un moteur pour le changement dans les régions qui en ont le plus besoin.

 

Le Concept : développer de nouvelles relations entre les personnes et leurs téléphones
Notre conception vise à changer la relation entre les gens et leurs téléphones. Nous mettons l’accent sur la longévité et la réparabilité pour prolonger la vie utile du téléphone et fournir aux acheteurs davantage de contrôle sur leurs produits.

 

Ce concept raconte une grande histoire
Quel genre de relation entretenez-vous avec votre téléphone mobile? Est-ce un objet qui reflète vos valeurs et vous procure un sentiment de fierté? Ou est-ce tout simplement un outil qui “fait le job”, comme un lave-vaisselle ou un détecteur de fumée?
De nos jours, l’électronique dite de consommation est souvent associée à des objets semi-jetables, qu’il faut soit mettre à jour soit jeter dès qu’une nouveauté se présente. Et plus la technologie progresse rapidement, plus les consommateurs perdent toute capacité à modifier, réparer et véritablement comprendre comment leurs appareils sont fabriqués.
Fairphone utilise une conception pour instaurer une relation différente entre le consommateur et son produit. Nous voulons que les gens puissent reprendre le contrôle et s’approprier la technologie en diminuant la complexité et en fournissant plus de transparence sur la façon dont les produits sont conçus. Nous mettons l’accent sur la longévité de nos téléphones, pour étendre leur durée de vie, améliorer la réparabilité et construire des relations plus durables avec leurs propriétaires. Mais la conception d’un téléphone est bien plus que le développement d’un produit de consommation. Le fairphone est un moyen de susciter discussion et débat autour de la production plus équitable des téléphones mobiles. Fairphone veut apporter plus d’équité au logiciel.

 

Bâtir des relations pour de meilleures conditions de travail
Notre leitmotiv est de mettre avant le bien-être des employés qui est  au centre de nos préoccupations
Les ouvriers travaillant dans une usine méritent des conditions de sécurité, des salaires équitables et la représentation des travailleurs. Nous travaillons en étroite collaboration avec les fabricants qui veulent investir dans le bien-être des employés.
Lors de la sélection d’un partenaire de production pour la fabrication du fairphone, nous mettons l’accent sur la création d’impacts positifs dans les régions où la chaîne d’approvisionnement de l’électronique est la plus active.
La Chine est connue pour être l’un des pays majeurs en termes d’implication dans la production de produits électroniques destinés au grand public, en particulier pour les composants et les procédés de production de main-d’œuvre qui lui sont associés. Notre objectif est d’établir des relations de collaboration mutuellement bénéfiques, et transparentes avec nos constructeurs pour que la représentation des travailleurs, les conditions de travail soient sûres et que la rémunération soit équitable.
Nous choisissons nos partenaires de production en fonction de la volonté affichée de travailler sur la performance sociale et environnementale, ainsi que sur leur adhésion à nos exigences technologiques. L’accent mis sur l’innovation sociale, la volonté d’investir dans le bien-être des travailleurs et l’engagement sur la transparence dans les activités sont autant d’éléments essentiels dans la relation, le développement des affaires de part et d’autre et la création de valeurs basées sur un gain mutuel.

 

Le cycle de vie des portables
Nous nous penchons sur la durée de vie complète des téléphones mobiles, y compris l’utilisation, la réutilisation et un recyclage sûr. Nous croyons que notre responsabilité ne s’achève pas avec les ventes.
Chaque année, les consommateurs jettent des millions de téléphones mobiles. Force est de constater que la plupart des téléphones ne sont pas construits pour durer, mais répondent à notre désir de constamment détenir l’appareil dernière génération. Certains de ces téléphones usagés sont recyclés correctement, mais d’autres finissent dans des décharges ou sont recyclés dans des conditions de travail dangereuses. Dans le même temps, de nouveaux produits sont constamment fabriqués pour répondre à la demande de la “nouveauté.”
Nos ambitions sont d’encourager les consommateurs à ne remplacer leurs téléphones que lorsqu’ils ont atteint leur durée de vie ultime en termes d’utilité, de soutenir et mettre en place des initiatives qui offrent des programmes de recyclage sûrs, en particulier dans les régions où le recyclage des déchets électroniques est pratiqué de manière dangereuse. Nous souhaitons également participer à des programmes de collectes et recyclages des déchets électroniques, en toute sécurité, prolonger la durée de vie des Fairphones et intégrer des fonctionnalités qui ajoutent de la valeur en vue de la réutilisation et du recyclage. Nous voulons également offrir aux consommateurs la possibilité d’acheter des pièces de rechange et de réparer leurs propres téléphones.

 

L’Entrepreneuriat Social
Il est important d’expliquer pour que les consommateurs sachent et gardent la maîtrise. Le partage de nos réalisations et de nos expériences participent à la création d’un téléphone plus juste et équitable, compris de tous. Nous bâtissons de nouvelles relations entre les personnes et leurs produits en leur montrant d’où viennent les composants du téléphone et comment il est conçu. Nous partageons l’histoire du Fairphone afin que tout un chacun puisse prendre des décisions éclairées lorsqu’il achete.
Les ambitions de Fairphone sont tournées vers l’entrepreneuriat social afin que les discussions engagées avec les consommateurs se fassent sur un même pied d’égalité et nous sommes parfaitement transparents sur chaque étape du processus de fabrication du téléphone, des matériaux utilisés pour la production jusqu’à la production en passant par les coûts des pannes.

 

En tant que membre actif de la communauté internationale en matière de fabrication numérique, Bas van Abel a développé une grande variété de projets basés sur les principes de concepts ouverts. En tant que directeur de la création de l’Open Design Lab de Waag Society, il a initié des projets tels que le laboratoire communautaire de fabrication Fablab Amsterdam et a ouvert son propre restaurant open-source: Instructables restaurant.
Pictures credit : Fairphone
Link : https://youtu.be/6DW733G76BY

Articles similaires

Écrire un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués par:*