L’appel du Professeur Joyeux “Rendez-nous notre vaccin DT-Polio, sans aluminium !”

L’appel du Professeur Joyeux “Rendez-nous notre vaccin DT-Polio, sans aluminium !”

Il y a quelques mois le professeur Henri Joyeux, cancérologue, dénonçait l’absence de vaccin DT-Polio sans aluminium en pharmacie et manifestait son inquiétude quant aux conséquences sur la santé, dans une lettre intitulée “Rendez-nous notre vaccin DT-Polio, sans aluminium!”, s’exposant à diverses attaques, notamment de la part de la presse ou de la Ministre de la Santé Marisol Touraine qui avait déclaré “La vaccination, ça ne se discute pas” ! La question semblait tranchée…

Force est de constater que ce vaccin obligatoire demeure effectivement introuvable et semble avoir totalement disparu des officines de France depuis plusieurs mois au profit d’un seul vaccin proposé en substitution, l’Infanrix Hexa. Ce dernier prête à polémique car il coûte 7 fois plus cher que le traditionnel DT-Polio comme le précise le Professeur Joyeux (40 euros au lieu de 6,34 euros), mais de plus il contient d’autres vaccins, dont le vaccin controversé contre l’hépatite B accusé de favoriser la sclérose en plaque, ainsi que d’autres vaccins non-obligatoires, et des adjuvants jugés dangereux comme l’aluminium et le formaldéhyde..
« Nous sommes ni plus ni moins dans un schéma de vente forcée et de désinformation du consommateur », avait déclaré lors d’une conférence de presse la députée européenne Michèle Rivasi dès 2015.

 

Les parents ont-ils le choix ?

Pas vraiment, car à ce jour les parents n’ont que deux possibilités, soit accepter l’Infanrix Hexas soit se mettre hors-la-loi. En effet, tout refus de vaccination expose les parents à 3750 euros d’amende et 6 mois de prison, sans oublier les sanctions d’exclusion de l’enfant des structures collectives ( crèche, école…).

 

Le plan d’action inattendu de la Ministre

Mais contre toute attente, en janvier 2016 , la Ministre de la santé revient sur sa prise de position initiale et propose 4 axes d’intervention dans le cadre d’un plan d’action « pour une rénovation de la politique vaccinale en France », dans lequel figure la sécurisation de l’approvisionnement et une concertation citoyenne sur le sur la vaccination obligatoire qu’elle souhaite transparente et ouverte aux questions de fond du public. Ces questions de fond portent notamment sur le bénéfice/risque individuel, et les approvisionnements des vaccins obligatoires (DT-Polio) devenus source de polémique. Concernant ce dernier point Marisol Touraine annonce même, lors d’une conférence de presse, des sanctions en cas de non respect de ces obligations “Il est demandé aux laboratoires pharmaceutiques concernés qu’ils garantissent des stocks et identifient différentes sources d’approvisionnement de matières premières. Je les rencontrerai à la fin du mois pour qu’ils me remettent des mesures précises”, et d’ajouter « il est insupportable et inacceptable que nos concitoyens ne puissent pas accéder à certains médicaments essentiels, dont les vaccins ».

Tant est si bien qu’au regard de ces dernières directives, quelques peu inattendues, le médecin Jean-Yves Nau, également journaliste scientifique au Monde, déclare sur son blog à propos du DT Polio ” Marisol Touraine a entendu le Pr Henri Joyeux , reste la question de l’aluminium” et l’émission Envoyé Spécial du 11 février de relayer le sujet “Se soigner à quel prix ? ” en consacrant au vaccins un reportage reprenant les arguments et interrogations du Pr Joyeux .

 

Pour l’heure le DT Polio sans aluminium ne semble pas avoir regagné les officines… le Professeur Joyeux maintient sa pétition. Affaire à suivre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 − 1 =