Coopération européenne avec l’Italie, l’Albanie et le Monténégro

Par / Il y a 2 années / Economie, Société / Pas de commentaires

Rapprocher l’UE des pays candidats par la coopération transfrontalière: la Commission adopte un programme en faveur de l’Italie, de l’Albanie et du Monténégro

La Commission européenne a adopté hier le nouveau programme de coopération transfrontalière pour l’Italie, le Monténégro et l’Albanie, qui comprend une enveloppe de près de 93 millions d’euros

La Commission européenne a adopté hier le nouveau programme de coopération transfrontalière pour l’Italie, le Monténégro et l’Albanie, qui comprend une enveloppe de près de 93 millions d’euros, dont pratiquement 79 millions d’euros proviennent du Fonds européen de développement régional et de l’instrument d’aide de préadhésion (IAP). Ce programme de coopération transfrontalière sera le dernier à être adopté en 2015.
Mme Corina Crețu, membre de la Commission chargé de la politique régionale, a déclaré à ce propos: «Je suis heureuse d’avoir adopté ce programme: voilà un exemple parfait de la manière dont l’UE mobilise ses ressources pour rapprocher l’UE des pays candidats. Nos programmes Interreg sont connus pour être de vraies réussites européennes, car ils créent un vrai sens de la solidarité et de l’appartenance par-delà les frontières.»
M. Johannes Hahn, commissaire chargé de la politique européenne de voisinage et des négociations d’élargissement, s’est exprimé en ces termes: «Ce nouveau programme de coopération transfrontalière contribue à poser les jalons d’une évolution économique intelligente et durable de la zone bénéficiaire, qui comprend deux pays candidats (Albanie et Monténégro). Le programme soutiendra la compétitivité des PME, la protection de l’environnement et la promotion de l’adaptation au changement climatique et de l’atténuation de ses effets, ainsi que l’amélioration des infrastructures et des transports publics».
Conformément à la stratégie de l’UE pour la région adriatico-ionienne, le programme est axé sur cinq priorités, soit le renforcement de la coopération et de la compétitivité transfrontalières des PME: les petites entreprises locales bénéficieront d’un soutien pour les aider à s’internationaliser et à développer des marchés au-delà des frontières; la gestion intelligente du patrimoine naturel et culturel de la région frontalière: à ce titre, le programme investira dans le développement d’activités touristiques respectueuses de l’environnement et dans de nouveaux produits et services culturels; la protection de l’environnement, gestion des risques et stratégie de réduction des émissions de carbone: les investissements de l’UE financeront une approche stratégique et transfrontalière en ce qui concerne les paysages aquatiques, des pratiques et outils innovants destinés à diminuer les émissions de gaz carbonique et l’amélioration de l’efficacité énergétique des bâtiments publics; l’amélioration de la connectivité transfrontalière et promotion de systèmes de transport durables; et enfin l’assistance technique, en vue de garantir une mise en œuvre saine et efficace du programme.

Rappel du contexte

L’instrument d’aide de préadhésion (IAP) fournit une aide financière et technique destinée à soutenir les réformes dans les pays en voie d’adhésion; il est doté d’un budget de 11,7 milliards d’euros pour la période 2014-2020, dont plus de 484 millions sont investis dans des programmes de coopération transfrontalière.
La direction générale de la politique régionale et urbaine (DG REGIO) gère actuellement 10 programmes de coopération transfrontalière regroupant un État membre et un ou plusieurs pays candidats et candidats potentiels.
Lorsqu’il est mis sur pied, chaque programme IAP de coopération transfrontalière reçoit une contribution égale du Fonds européen de développement régional et des fonds provenant de l’instrument d’aide de préadhésion, conformément au principe de «l’égalité des fonds», inscrit à l’article 4 du règlement sur la coopération territoriale européenne: les États membres conviennent d’allouer une certaine partie de l’enveloppe dont ils disposent au titre du Fonds européen de développement régional au programme de coopération transfrontalière aux frontières extérieures de l’UE à condition que des montants au moins équivalents soient fournis par l’instrument d’aide de préadhésion. Les fonds sont ensuite regroupés et dépensés indifféremment dans les États membres et les États non membres.
La DG REGIO coopère étroitement avec la direction générale du voisinage et des négociations d’élargissement (DG NEAR); la DG NEAR gère les programmes IAP de coopération transfrontalière (fonds provenant de l’instrument d’aide de préadhésion uniquement) aux frontières entre les pays des Balkans occidentaux, tandis que la DG REGIO gère les programmes aux frontières entre les États membres et les pays candidats et candidats potentiels.
Liens
Politique de cohésion en Italie
Monténégro – assistance financière au titre de l’IAP II
Albanie – assistance financière au titre de l’IAP II
Site internet InfoRegio

Source : Commission européenne

Articles similaires

Écrire un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués par:*