Eqosphère lutte contre le gaspillage et recycle les déchets

Par / Il y a 2 années / Ecologie / Pas de commentaires

Cette start-up sociale et solidaire propose une technologie innovante au service de de revalorisation des surplus alimentaires, non alimentaires et des déchets.

 

Sauver l’environnement est au coeur des priorités puisque La France va accueillir et présider en décembre 2015 la Conférence Paris Climat, mais la préservation de l’environnement passe également par des mises en oeuvres citoyennes, notammant celles visant à limiter le gaspillage alimentaire et recycler au mieux nos déchets.

 

Une enquête démontre que 61% des consommateurs sont  préoccupés par l’impact environnemental de notre alimentation et de l’industrie alimentaire. Nous cherchons des moyens d’économiser de l’argent sur nos factures ménagères mais nombre d’entre nous ne sommes pas conscients de l’impact de nos déchets alimentaires sur notre porte monnaie mais aussi sur l’environnement.

 

La production, la distribution, le stockage et la cuisson des aliments utilisent de l’énergie, du carburant et de l’eau. Chacun d’eux émet des gaz à effet de serre et contribue au changement climatique. Si, à notre niveau, nous arrêtions de jeter de la nourriture, cela permettrait d’économiser l’équivalent d’au moins 17 millions de tonnes de dioxyde de carbone, ce qui équivaudrait au retrait d’une voiture sur cinq de nos routes.

 

Nous sommes tous éco-responsables et bien sûr les entreprises ont aussi leur part de responsabilité, notamment dans le monde de la grande distribution, mais Eqosphère démontre qu’améliorer les process, créer un état d’esprit anti-gaspillage, former, encourager la collaboration entre tous les acteurs, tant du côté des émetteurs de surplus que des récepteurs de surplus permet non seulement de moins gaspiller mais aussi de revaloriser certains surplus et déchets.

 

Eqosphère lutte contre le gaspillage alimentaire par economie-et-finances

 

Vous l’avez compris, il n’y a pas de « petit » geste responsable.  Toute action prenant en compte notre écosystème, notre manière de consommer, qu’il s’agisse d’aliments, d’énergie, d’eau…. participent à l’équilibre et à la survie de notre planète. Eduquer les plus jeunes, sensibiliser le grand public pour pouvoir espérer une amélioration sur le long terme, sont autant d’enjeux fondamentaux, car nos actes d’aujourd’hui détermineront l’avenir des générations futures.

 

Articles similaires

Écrire un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués par:*