Editorial : Une victoire en trompe l’œil ?

Editorial : Une victoire en trompe l’œil ?

Le second tour des élections régionales n’a pas de quoi nous rassurer sur les mois qui nous séparent désormais de la future élection présidentielle de 2017. Certes le Front National rate la marche de la Présidence des nouvelles régions mais il demeure le premier parti de France en nombre de voix avec 6,8 millions de suffrages exprimés en sa faveur. Pas de quoi rassurer les partis traditionnels qui d’ailleurs pour une fois, n’ont pas plastronné à l’issue des résultats. Certes les « républicains » ont empoché 7 régions sur 12, notamment grâce aux retraits des listes de gauche dans le Nord et le Sud-est, les socialistes quant à eux conservent cinq régions mais ce maintien ne représente guère un soulagement. L’entrée en masse d’élus du Front National au sein des exécutifs régionaux marque bel et bien un tournant dans la vie politique française qui ne peut plus faire fi de ce tripartisme. Les responsables politiques de tous bords vont devoir reconsidérer leur logiciel en s’interrogeant sur les réelles préoccupations des français et non les leurs. Ils auraient tout intérêt à co-construire une nouvelle offre politique avec les citoyens car sinon le pire est devant nous. Il en est de même pour l’accord trouvé lors de la COP 21 qui a su fixer un cap de bonne espérance mais où tout reste à faire puisque les bonnes intentions doivent être rapidement suivies des faits… car l’objectif d’application à l’horizon 2020 ne pourra que limiter les risques et non les endiguer.

 

Franck Demay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *