Dites-le avec des fleurs

Par / Il y a 3 années / Culture / Pas de commentaires

Vous les aimez un peu, beaucoup, à la folie, passionnément… Seules, en bouquet ou dans une composition plus personnalisée, les fleurs sont un moyen délicat de transmettre un message. Chacune a son langage et offre ses particularités grâce au parfum qu’elles exhalent ou par la couleur qui leur sert de parure. En un mot, les fleurs nous parlent et nous livrent leurs messages avec force et discrétion.

 

flowers_188076_1280

Certaines sont très emblématiques comme le Lys, réservé aux blasons héraldiques. Il fut choisi comme symbole de la royauté. Savez-vous que la Rose remonterait au paléolithique et serait originaire d’Asie, mais c’est en europe que l’on aurait découvert son huile parfumée.

 

Néanmoins le langage des fleurs a évolué au fil du temps et des cultures. Il évolue aussi au gré de nos émotions. Mais qu’en est-il de notre joli petit brin de Muguet qui nous souhaite tant de bonheur et du 1er mai qui lui est associé ?

 

Le muguet s’épanouit de manière spontanée un peu dans la nature au mois de mai. S’il nous vient du Japon, ces petites clochettes blanches tapissent depuis le Moyen Age les sous bois et donnent lieu à de jolies cueillettes tout en nous rappelant que le printemps est là, cependant, il n’est apparu dans nos jardins qu’au XVIème siècle.  Sa fleur symoblise le retour de la chance et du bonheur.  A la Renaissance on l’associe aux festivités du mois de mai. Il devient synonyme de joies partagées et de porte-bonheur. La tradition dit que le muguet apporte bonheur et santé jusqu’à l’année suivante.

 

Le 1er mai, quant à lui, est né d’une tragédie ouvrière des deux côtés de l’Atlantique, en France et aux Etats-Unis.

 

En France, en 1848, un décret réduisant à 10 heures la journée de travail ne résiste pas plus de quelques mois à la pression patronale. Dès l’année suivante, le 1er mai 1890, des ouvriers font grève et défilent, un triangle rouge à la boutonnière pour symboliser le partage de la journée en  “trois huit ” travail, sommeil, loisirs. Un an plus tard, le 1er 1891, la manifestation vire au drame dans une petite ville du nord. Plus tard ce seront les églantines, symbole de la foi en la Révolution, qui fleuriront les boutonnières et ce n’est qu’en 1907, lors du 1er mai,  que le muguet se s’impose et se substitue aux églantines.

 

Aux Etats-Unis, le 1er mai 1886, suite à la lutte acharnée des syndicats pendant deux ans, 200 000 travailleurs obtiennent des journées de travail de 8 heures, mais d’autres perdent la vie dans un rude affrontement face à la police de Chicago. Plus tard, trois syndicalistes seront même jugés et condamnés à la prison à perpétuité et cinq autres seront pendus. Ces journées tragiques symbolisent la lutte ouvrière, ses sacrifices mais aussi ses victoires sources de joie, puisqu’elle a permis de meilleures conditions de travail dont nous profitons encore aujourd’hui.

 

André Larané, fondateur de Herodote.net, journaliste, ingénieur et passionné d’histoire, nous explique ” À la fin du XIXe siècle, en hommage aux syndicalistes américains qui ont obtenu la journée de huit heures, les Européens instituent une «journée internationale des travailleurs» ou «Fête des travailleurs». Improprement appelée «Fête du Travail», elle est commémorée par un jour chômé le 1er mai en France et dans la plupart des pays… mais pas dans tous.

 

Le 1er mai 1936, sous le Front populaire, le muguet se vend sous forme de bouquets cravatés de rouge.

 

Quelle que soit son histoire, nous vous offrons à notre tour notre petit brin de muguet pour qu’il vous apporte mille petits bonsheurs dans l’année.

 

 

 

Source :
Merci aux fleuristes qui nous livrent quelques-uns de leurs secrets :    
1,2,3 Fleurs     et   Murielle Bailet (Meilleur ouvrier de France)

Herodote.net

Articles similaires

Écrire un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués par:*