“Paroles des derniers mineurs de fer de Lorraine” de Jean-Pierre BARO

“Paroles des derniers mineurs de fer de Lorraine” de Jean-Pierre BARO

Le journaliste Jean-Pierre Baro a séjourné et travaillé pendant une quinzaine d’années dans la Moselle. Au sein de la famille -nombreuse – de son épouse, il y avait plusieurs mineurs de fer, dont le grand-père de cette dernière. Jean-Pierre BARO a vécu la fermeture des mines de fer et de charbon, en tant que militant syndical, il a également participé aux manifestations de soutien et a même été invité par les grévistes à visiter, toute une nuit, en toute illégalité, un puits de mine de charbon occupé à Faulquemont.

Ce film de 55 mn est teinté d’émotion, tissé de sensibilité, chargé d’affectif.  Il nous invite à pénétrer dans un univers bien particulier mais attachant, au sein duquel le travail, les difficultés, les dangers se déclinent au singulier comme au pluriel car le destin de ces hommes est scellé par un facteur de risque permanent mais ils demeurent soudés par un même élan de solidarité. Sans oublier cette fierté collective d’avoir fait partie de cette belle corporation industrielle qui a également participé à la richesse de notre pays.  Leur engagement et courage ne peut qu’inciter au respect. Depuis le tournage, deux mineurs interviewés sont décédés. “Il était grand temps de faire ce film, de leur rendre hommage,” nous confie pudiquement Jean-Pierre Baro, il ajoute :
” J’ai recueilli les témoignages d’une quinzaine de mineurs de fer de Lorraine. Plusieurs aspects ont été abordés : leur premier contact avec le fond, les différents métiers de la mine, l’ambiance entre nationalités différentes, les aspects festifs à travers la commémoration de la Sainte Barbe, les conditions de travail difficiles, les accidents parfois mortels, l’amélioration de la sécurité, la mécanisation, le paternalisme patronal, les luttes syndicales. Un film de 55 mn est né de ces échanges. Les différents chapitres seront mis en ligne au fil des prochaines semaines sur le site de TV-SOL. Le premier sujet abordé aujourd’hui concerne les conditions de travail.

Ces Paroles, des derniers mineurs de fer de Lorraine, sont des paroles plurielles, en fonction des parcours professionnels et des engagements syndicaux. Ce sont aussi des paroles singulières qui s’opposent parfois.

C’est une fierté, exprimée par une corporation qui a travaillé dans des conditions difficiles et qui a payé un lourd tribu à travers les accidents et les maladies professionnelles.

Il y a aussi les non-dits,  l’amertume provoquée par la fermeture programmée des mines, fruit d’une logique capitaliste. C’est une histoire qui se finit mal, elle méritait d’être racontée car elle est nourrie de joies, de larmes et de solidarités.

Enfin, je me suis largement inspiré de deux ouvrages majeurs pour préparer ce film, celui de  Philippe STACHOWSKI « Le temps des mineurs au pays du fer 1870-1980» et celui de Pascal RAGGI « Les mineurs de fer au travail ».

Partie 1

Partie 2

Partie 3

 

 

 

Réalisation Jean-Pierre Baro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *